Comment prévenir la perte d’autonomie à domicile ?

juin 8, 2021 9:40 Publié par  |   Classé dans :

Qu’est-ce que la perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie, liée souvent au vieillissement, se définit par l’incapacité partielle ou totale pour une personne d’effectuer de façon autonome des actes de la vie quotidienne (s’alimenter, s’habiller, se déplacer,…).

En tant qu’aidant, des signes sont parfois visibles et peuvent vous alerter.
La fatigue constante, les changements d’habitudes alimentaires, la dénutrition, la perte de mémoire, le manque d’hygiène font partie de ces signes récurrents.

Comment prévenir cette perte d’autonomie ?

Prévenir la perte d’autonomie passe par de nombreux gestes et habitudes à adopter.

Une alimentation saine et équilibrée

Cela peut commencer par une alimentation équilibrée. En effet, les risques de dénutrition sont élevés chez les séniors, et peuvent rapidement entraîner une perte d’autonomie. Il est alors important de manger de tout (cinq fruits et légumes par jour, aliments riches en protéines (viande, poisson et œufs), produits laitiers et légumes verts pour le calcium, etc.)

Adopter une activité physique

Une autre habitude à adopter est l’activité physique. De nombreuses activités sont possibles pour toute personne peut importe l’âge. La gymnastique douce, la marche ou même la natation, sont des activités qui permettent de conserver un bon capital musculaire, et donc de prévenir des chutes et de la perte d’autonomie. 

Surveiller sa santé

La santé reste un élément à ne pas négliger. Il est nécessaire de consulter des professionnels de santé en effectuant régulièrement des visites médicales chez son médecin traitant, son dentiste, son ophtalmologue ou encore son dermatologue.

Aménager son logement

L’aménagement de son logement est un point essentiel pour la prévention de la perte d’autonomie. En effet, il est préférable d’anticiper les risques de chute et d’accidents en améliorant les différentes pièces de son logement.

La stimulation cognitive

Pour finir, la stimulation cognitive est également très importante pour prévenir la perte d’autonomie. Il est donc conseillé de stimuler le cerveau, avec des jeux pour la mémoire et toute autre activité intellectuelle.

Ce que les proches peuvent faire face à la perte d’autonomie

Il est possible d’accompagner un proche en perte d’autonomie, afin de l’aider à mieux la gérer.
Des solutions sont possibles, notamment le congé proche aidant. Celui-ci permet de cesser temporairement son activité professionnelle afin de s’occuper d’une personne en situation de handicap, âgée ou en perte d’autonomie importante.

Il existe également des outils qui peuvent être mis en place afin de détecter la perte d’autonomie à domicile, notamment avec le service Seline que nous testons depuis plus de trois ans auprès des bénéficiaires de l’associations PAPAVL-MAD/SP. 

Seline : qu’est-ce que c’est ?

Seline est un système intelligent de détection de perte d’autonomie à domicile. Il assure un environnement sécurisé pour les personnes fragiles, âgées ou en situation de handicap.

Ce dispositif intelligent est couplé avec un service de téléassistance. Il apporte conjointement plusieurs services :

  • Suivi et analyse en temps réel des activités de la personne
  • Anticipation de tout risque de rupture dans le parcours de vie
  • Identification préventive de tout signe de fragilité physique et/ou cognitive
  • Intervention au domicile en cas d’alerte

Seline : un service labélisé Aide à la personne

L’association est labélisée aide à la personne et permet ainsi un crédit d’impôt de 50% pour tout bénéficiaire du service Seline.

Retrouvez plus d’informations sur le site Seline.

Comment financer un service d’aide face à la dépendance ?

Il existe une aide financière, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), pour les personnes dépendantes de plus de 60 ans afin de financer l’aide à domicile. Elle est accordée sans conditions de ressources et son montant dépend du degré de dépendance de la personne, du mode d’hébergement et des revenus.

Grâce à l’APA, il est possible pour les personnes âgées dépendantes de bénéficier d’une aide au repas, d’une aide ménagère ou encore d’une aide à l’autonomie.

Comment demander l’APA ? Pour l’obtenir, il faut s’adresser au conseil général. Le dossier peut être retiré auprès du centre communal d’action sociale (CCAS) ou directement à l’hôtel du département. L’évaluation de la perte d’autonomie est effectuée ensuite par les services sociaux.

Partager ce contenu